Interviews

Gallery

Latest News.

Latest Iraq News, Pictures and Videos | Mail Online

Reuters News
FOXNews.com - Breaking news and video. Latest Current News: U.S., World, Entertainment, Health, Business, Technology, Politics, Sports. FOX News

 

 

 

On the occasion of the International Day for the Elimination of Violence against Women 2013, the Euro Mediterranean Human Rights Network (EMHRN) releases a new report “Violence against women, a bleeding wound in the Syrian conflict” that sheds light on the increased use of rape, torture and other forms of violence against women in in Syria.

 

 

 

 

The report describes how abuses against women have now become a deliberate tactic to attack the other party and sexual violence is being used as a weapon of war. The report highlights   the need to expose all the different kinds of violence against Syrian women and to advocate for perpetrators to be held accountable in the future, as well as intensifying support and rehabilitation of victims, their families and communities.   

 

 

 

The report describes how hundreds of Syrian women were subjected to arbitrary arrests and enforced disappearances and have undergone various forms of torture, including sexual abuses, harassment and intimidation within State detention facilities. Some female detainees have been detained for months and deprived of their rights of visits, and the fate of some remains unknown. In addition, many female detainees are facing illegal prosecution on charges of supporting and financing terrorism before courts that fail to meet the basic standards of fair trial.

 

 

 

The report relies on first hand testimonies gathered though interviews with a dozen of victims and witnesses between January 2013 and June 2013, as well as social workers and psychologists working with victims. It is an outcome of an ongoing EMHRN programme aimed at reinforcing networking and capacities of Syrian human rights activists to document and advocate for the respect of human rights conducted in partnership with a group of more than 12 Syrian human rights groups operating inside the country. Prepared by a Syrian researcher with the support of international experts, this report is an example of how human rights activists have overcome serious challenges to document violence against women, and particularly sexual abuses. 

 

 

 

On the occasion of the International Day for the Elimination of Violence against Women 2013 the EMHRN also hails  the many national and regional efforts of civil society organizations, in particular women’s rights organizations and networks, to combat violence against women in Syria and in the Euro-Mediterranean region (kindly read the final declaration of the regional conference “ violence against women, crimes and impunity” at http://www.euromedrights.org/eng/2013/11/18/violence-against-women-crimes-and-impunity)

 

 

 

For more information please contact:

 

Hayet Zeghiche, Tel: +32 488 08 00 41

 

 

 

 

 

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La violence à l’égard des femmes, blessure ouverte dans le conflit syrien

 

 

 

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 2013, le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) publie un nouveau rapport, intitulé « La violence à l’égard des femmes, une blessure ouverte dans le conflit syrien », qui met en lumière le nombre croissant de viols, d’actes de tortures et autres actes de violence à l’égard des femmes en Syrie.

 

Ce rapport décrit comment les violences contre les femmes constituent désormais une tactique délibérée visant à blesser l’autre partie et comment la violence sexuelle est utilisée comme arme de guerre. Le rapport souligne le besoin de dénoncer tous les différents types de violence à l’encontre des femmes syriennes, et de plaider pour que les auteurs de ces violences soient tenus responsables de leurs actes dans le futur. Le rapport met aussi en lumière le besoin d’intensifier le soutien et la réhabilitation des victimes, de leurs familles et de leurs communautés.

 

Il est expliqué dans ce rapport de quelle manière des centaines de femmes syriennes ont fait l'objet d'arrestations arbitraires et de disparitions forcées. Les femmes syriennes sont victimes de diverses formes de torture, dont des abus sexuels, des actes de harcèlement et d'intimidation au sein des centres de détention gouvernementaux. Certaines détenues ont été emprisonnées pendant plusieurs mois, privées de droit de visite, et le sort de certaines d’entre elles demeure inconnu. De nombreuses détenues sont en outre poursuivies illégalement pour avoir prétendument soutenu et financé des activités terroristes, et ce devant des tribunaux qui ne respectent pas les normes les plus basiques en matière de procès équitable.

 

Le rapport repose sur des témoignages directs réunis lors d’entretiens menés avec une quinzaine de victimes et de témoins entre janvier et juin 2013, ainsi que sur ceux de travailleurs sociaux et de psychologues qui prennent soin des victimes. Il s’agit de l’un des résultats d’un programme en cours du REMDH, dont l’objectif de renforcer les capacités des organisations syriennes des droits de l’Homme dans le domaine de la documentation et du plaidoyer. Ce projet est réalisé en partenariat avec plus de 12 organisations syriennes de défense des droits de l’Homme qui œuvrent dans le pays. Rédigé par une chercheuse syrienne, avec le soutien d’experts internationaux, ce rapport constitue un exemple de la manière dont les militants des droits de l’Homme sont parvenus à relever d’importants défis pour documenter la violence à l’égard des femmes, et en particulier les sévices sexuels. 

 

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 2013, le REMDH salue également les nombreux efforts entrepris à l'échelle nationale et régionale par les organisations de la société civile (en particulier les organisations et réseaux de défense des droits des femmes) pour lutter contre la violence faite aux femmes en Syrie et dans la région euro-méditerranéenne (vous pouvez consulter la déclaration finale de la conférence régionale « Violence à l’égard des femmes, crimes et impunité » à l’adresse :  http://www.euromedrights.org/fra/2013/11/18/violences-contre-les-femmes-crimes-et-impunite/)

 

 

 

Pour plus d’information, merci de contacter:

 

Hayet  Zeghiche, +32 488 08 00 41

 

 

 

 

Bookmark and Share

Add comment


Security code
Refresh